La classe  au sein de la Maison de l’Enfance de Carcé

 

Le seul poste d’enseignant spécialisé  de la maison de l’enfance de Carcé est un poste détaché de l’Education Nationale ; c’est donc l’Education Nationale qui nomme un professeur des écoles spécialisé (option F du CAPA-SH) pour exercer au sein de l’établissement.

Le travail de l’enseignant au sein de la structure est vraiment particulier, unique dans le département, et porte essentiellement sur deux aspects.

--          -  L’enseignant intervient dans l’aide à la scolarisation des jeunes placés à la maison de l’enfance.

Ces jeunes de 6 à 21 ans, sont en principe scolarisés ou en formation professionnelle (classes de primaire, de  collèges ou de lycées ordinaires, universités, BTS, classes SEGPA de collège, EREA,  lycées professionnels, CAP, MFR, CLIS, ITEP, IME, ULIS Collège…) Le rôle de l’enseignant est alors de faciliter la scolarisation de ces jeunes : aide aux devoirs, remédiation dans le cas de notions non comprises à l’école, aide dans l’organisation du travail, la méthodologie…Le temps de classe avec ces jeunes se passe essentiellement, le soir après 17h, le mercredi après-midi, pour les jeunes de l’internat et le mercredi après 16h30, pour les jeunes du SAP, à Rennes. Pour les professionnels de la maison de l’enfance, le professeur des écoles est une personne ressource concernant la scolarité. Si un jeune est en décrochage scolaire, il peut aider à l’élaboration d’un nouveau projet. Lors des rencontres avec les enseignants, ou lors des équipes éducatives ou équipes de suivi de scolarité (ESS), auxquelles les éducateurs assistent car en lien régulier avec le lieu d’accueil scolaire des jeunes,  il peut être présent afin de faciliter la compréhension du « langage enseignant ».

Le professeur des écoles s’efforce de participer à une partie des réunions éducatives hebdomadaires afin  d’échanger sur les situations scolaires des jeunes, surtout lorsqu’il y a problème.

-   L’enseignant intervient également au sein des ateliers éducatifs et pédagogiques (restauration-cuisine- hygiène de la cuisine et entretien des espaces verts) fonctionnant à la maison de l’enfance du lundi au jeudi, et ouverts de 9h à 16h.

Des jeunes en grande difficulté scolaire (déscolarisés, ou en décrochage scolaire, ou en scolarité partagée : entre classes de collèges, de SEGPA, d’ULIS, MFR, ITEP, hôpital de jour, EREA...) viennent à la journée afin de se réconcilier avec eux-mêmes,  avec leur entourage parfois, pour s’inscrire, ou se réinscrire, dans un projet de vie, associant retour à la scolarité ou à une formation professionnelle. L’objectif est une réintégration la plus rapide possible dans un parcours scolaire ou professionnel adapté au jeune.

Au sein de ces ateliers, les jeunes en restauration, cuisine  préparent le repas pour les salariés et les enfants résidant à la maison de l’enfance, puis participent au nettoyage et au rangement de la cuisine. Les jeunes inscrits à l’atelier  espaces verts, participent à l’entretien du parc de six hectares sur lequel est implantée la maison de l’enfance.

Pendant leur journée à Carcé, les jeunes se voient dispensés une heure de classe avec le professeur des écoles.

Ce créneau d’une heure de classe varie en fonction des jeunes présents, de leur niveau scolaire et des compétences à travailler en priorité avec chacun.

 

Le projet du jeune est élaboré lors de la réunion d’admission,  à l’issue de laquelle une convention est signée  par le jeune et les différents partenaires, et rediscuté chaque mois lors d’un bilan ; ces réunions se tenant, essentiellement, les lundis et mardis après 16h.

Composition des groupes :

En fonction de leur projet, mais aussi de leur comportement, les jeunes intègrent et quittent les ateliers à tout moment de l’année scolaire ce qui en résulte un groupe classe mouvant.

De même, les sous- groupes, au sein de la classe, sont fonction des profils des jeunes, de leurs compétences (de niveau cycle 2 à niveau collège) et de leur projet, et donc objectif scolaire (préparation du CFG : Certificat de Formation Générale, du DNB : Diplôme National du Brevet, mais aussi redonner le goût d’apprendre et l’envie de réinvestir la scolarité, poser des bases de méthodologie transférables  dans n’importe quelle matière. Cette organisation est réfléchie par l’enseignant et les moniteurs d’ateliers mais peut-être  revue quotidiennement en fonction des présences ou absences de certains jeunes.

Temps en classe :

Le travail en classe est individualisé ; c’est à l’enseignant de s’adapter à chacun de ses élèves, même si certaines activités peuvent être travaillées en petit groupe et entraînent des relations d’aide, d’échanges qui sont très valorisantes pour ces jeunes qui ont souvent une faible estime d’eux-mêmes et de leurs capacités.

Dès que possible, le travail scolaire est en lien avec le vécu lors des ateliers afin d’y  donner plus de sens ; c’est l’occasion de réfléchir, mettre en mots, et à l’écrit, les activités à l’extérieur ou en cuisine, hygiène…Chacun a ainsi son dossier personnel, relatant ses expériences, agrémenté de photos ou illustrations, et parfois bien utile lors d’examens (CFG, DNB) ou recherches de stages ou formations.

Temps hors de la classe :

L’enseignant spécialisé participe avec ces jeunes (les 2 ateliers réunis)  à des activités sportives, artistiques et culturelles : Journées en partenariat avec PJJ (Challenge Michelet, journées équilibres), sorties au musée, au planétarium, au cinéma, au centre équestre, à la patinoire... Ces moments sont l’occasion de créer une dynamique de groupe, de susciter l’échange et le débat, de rencontrer des jeunes d’autres structures ; et c’est aussi l’occasion pour les jeunes, et les professionnels, de se découvrir ailleurs qu’au sein de la classe et des ateliers.

 

La mission de l’enseignant spécialisé à la Maison de l’Enfance de Carcé présente de nombreuses facettes, et s’exerce en liaison avec les différentes équipes pluridisciplinaires. Il s’agit, pour chaque situation de jeune, d’envisager en équipe les solutions les plus adaptées.